Sortie à Marseille, le MUCEM et la Cité Radieuse

Décembre 2016 : le club « Nature et Patrimoine » de l’AQUEDUC est allé à Marseille, pour une visite autour de l’architecture ancienne et nouvelle de cette ville « cale MUCEM et la Cité Radieuse - Le fort saint Jean vu du Mucempitale de la culture 2013 ». Au programme de la journée : le MUCEM et la Cité Radieuse. Cette destination a fort intéressé les adhérents puisque nous avons été 40 à faire le déplacement.

le MUCEM et la Cité Radieuse -Street art dans les rues du quartier du PanierC’est en bus depuis Montferrier que nous avons rejoint Marseille. Une visite guidée de 3 heures, sous un beau soleil de décembre, nous a conduit tout d’abord au MUCEM le nouveau Musée des Civilisations de l’Europe et la Méditerranée, une construction de 2013 très originale, comme un grand moucharabieh de béton face à l’arrivée des bateaux en rade de Marseille. Après le Fort Saint Jean, nos guides nous ont fait traverser le quartier du Panier et ses jolies ruelles décorées de street-art, en passant par la Vieille Charité, l’église des Accoules, pour déboucher sur le vieux port où nous attendait un bon repas.

le MUCEM et la Cité Radieuse - La cité radieuse du CorbusierL’après-midi de nouveaux guides nous ont permis de découvrir la Cité Radieuse du Corbusier,  la « maison du fada » comme disent les Marseillais, depuis peu classée « patrimoine mondial de l’UNESCO ». Cette architecture révolutionnaire des années 1950 étonne encore par le modernisme et les détails de construction d’une habitation qui se voulait modèle.

De jardins en jardins

De jardins en jardins entre terre et mer !

201409_Nature_01.jpgLundi 27 octobre 2014, plus de 30 Aqueduciens étaient au rendez-vous place des grèses pour un départ en covoiturage vers le jardin de Saint Adrien à Servian, élu “Jardin préféré des Français en 2013”, dans l’émission présentée par Stéphane Bern. Ce petit paradis attire chaque année plus de 25 000 visiteurs, dont nous qui clôturions la saison.

Après un court discours de bienvenue par le possesseur du lieu, la promenade a pu commencer. Ce jardin imaginé et construit sur des anciennes carrières du moyen âge s’est agrandi au fil du temps, nous avons pu flâné entre les pierres naturelles volcaniques, les sculptures intimement mêlées au décors, les palmacées, plantes colorées ou fleurs odorantes (rares en cette saison), les plans d’eau ou « Cygnes au blanc plumage, au port majestueux voguent lentement de l’une à l’autre rive ».

201409_Nature_02.jpg

Durant tout ce cheminement, le propriétaire, un vrai et grand passionné nous a commenté chaque coin de ce jardin extraordinaire !!! Lors du passage devant le théâtre de verdure, sous la pression des visiteurs, une soliste de la chorale Aqueduc nous a entonné quelques chants lyriques ou religieux dont un Avé Maria qui a enthousiasmé notre groupe.

A l’issue de la visite, les yeux émerveillés devant tant de charme, de calme et de couleurs, le « patron » nous a convié au pot de l’amitié. La faim se faisant sentir une autre visite nous attendait celle du restaurant à Frontignan, ou différents buffets faisaient le bonheur des gastronomes. 

201409_Nature_03.jpg

L’après-midi était consacrée à « l’ile singulière » chère à Paul Valéry, après un passage à la pointe courte en direction le port pour un exposé sur les métiers de la pêche suivi d’une immersion à la criée aux poissons, la sur un tapis roulant, des caisses de dorades, lottes, rougets… défilaient sous le regard expert des mareyeurs qui cliquaient sur leur zapette électronique pour passer les commandes. Tard dans la soirée, la tête pleine de bons souvenirs, mais les jambes un peu lourdes. Nous rejoignîmes notre port d’attache Montferrier.